Le dimanche 5 Mai la Municipalité accueillait, comme chaque année depuis 1965, les membres de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de DORDOGNE et de tous les départements de France, ainsi que les autorités civiles et militaires, pour commémorer le 150ème anniversaire de la Bataille de Camerone et se recueillir sur la tombe du dernier survivant de ce combat, le Caporal MAINE décédé et enterré à DOUZILLAC.

Visite dans la salle du Conseil Municipal de la nouvelle vitrine abritant le micro-musée de la Légion Etrangère à la mémoire du Capitaine MAINE ; de gauche à droite sur la photo : Mr Claude FRANCOIS qui a organisé la vitrine et poursuit le classement d'archives, le Général CARDINAL , le Maire Alain AUXERRE , le Lieutenant- Colonel POBELLE -délégué militaire départemental - et André Pierre CHAVATTE, auteur douzillacois d'un ouvrage sur Maine

Visite dans la salle du Conseil Municipal de la nouvelle vitrine abritant le micro-musée de la Légion Etrangère à la mémoire du Capitaine MAINE ; de gauche à droite sur la photo : Mr Claude FRANCOIS qui a organisé la vitrine et poursuit le classement d’archives, le Général CARDINAL , le Maire Alain AUXERRE , le Lieutenant- Colonel POBELLE -délégué militaire départemental – et André Pierre CHAVATTE, auteur douzillacois d’un ouvrage sur Maine

Les autorités devant la tombe du Caporal MAINE : (de droite à gauche) Pascal DEGUILHEM -député de la Dordogne- Alain AUXERRE maire de DOUZILLAC -, Max NICOLLEAU - président de l'amicale des anciens de la légion étrangère de Dordogne - le Général CARDINAL

Les autorités devant la tombe du Caporal MAINE : (de droite à gauche) Pascal DEGUILHEM -député de la Dordogne- Alain AUXERRE maire de DOUZILLAC, Max NICOLLEAU – président de l’amicale des anciens de la légion étrangère de Dordogne – le Général CARDINAL

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.