Le Mardi 17 Août 2010, d’abord, les habitants du hameau des Thoumélies signalent avoir aperçu un kangourou divaguant autour de leurs maisons. Un jeune douzillacois, ensuite, transmet en Mairie une photo prise de nuit à l’aide de son téléphone portable à partir de son véhicule : dans la lumière des phares de sa voiture un kangourou apparut sur la départementale n° 3 à hauteur des Coutillas…

Il ne s’agit donc pas d’hallucinations ou de confusions avec un chevreuil ou un épagneul…

Le Maire contacte alors les cliniques vétérinaires des environs, lesquelles déclarent ne pas avoir de kangourou dans leur « clientèle ».

Le journal Sud-Ouest du 19 Août 2010 titre alors « Le wallaby capturé a dû être euthanasié ». L’Echo Dordogne relate aussi l’évènement :

– des anglais en vacances à Saint-Germain-du Salembre découvrent le petit kangourou, un wallaby plus exactement, dans le parc de leur résidence. Le marsupial est blessé à la patte. Il est conduit par les  Pompiers de Mussidan dans une clinique vétérinaire où il est constaté que la gravité des blessures, causées certainement par un véhicule, ne permet pas d’envisager une opération. Il est donc euthanasié.

Une triste fin pour cet animal qui vit en liberté en Australie… mais aussi en France dans la forêt de Rambouillet où une colonie s’est installée après s’être échappée d’un parc zoologique dans les années 1970.

 

 

 

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.