Cérémonie du 11 Novembre – Retour en photos

 

Cette année, la traditionnelle cérémonie de la signature de l’Armistice de la 1ère Guerre Mondiale a été marquée par le centenaire du début de la Grande Guerre. A cette occasion, les écoliers ont été conviés avec la directrice de l’école pour honorer l’ensemble des morts recensés sur le monument. Retrouvez quelques clichés de la cérémonie.

 

Pour découvrir l’histoire des Douzillacois partis au front entre 1914 et 1918, vous pouvez redécouvrir deux articles sur le sujet de M. André-Pierre Chavatte ou bien vous procurez son nouveau livre paru chez Books on Demand « Douzillac. Parcours de poilus ».

Celui-ci raconte le parcours de 192 hommes natifs ou résidant à Douzillac pendant la 1ère guerre mondiale. Les Douzillacois pourront y retrouver un père, un grand-père ou un arrière-grand-père, son parcours militaire, ses citations, ses blessures éventuelles, ses décorations et, pour 49 d’entre eux, les conditions de son décès sur le champ de bataille et le lieu d’inhumation.

Grands écoliers et petit champion récompensés

Comme chaque année, la municipalité de Douzillac a profité du dernier jour d’école, vendredi 4 juillet, pour réunir les élèves de CM2 du RPI Douzillac-Beauronne afin de marquer leur passage au collège. A priori déjà équipés pour affronter la langue française, c’est avec un dictionnaire français-anglais que les dix écoliers pourront se frotter à la langue de Shakespeare dans les années à venir.

Le maire Dominique Mazière a également profité de l’occasion pour récompenser une graine de champion du village. Théo Chabreyrou est en effet devenu cette année champion de France minimes de savate boxe française, licencié au club de Beauronne. Après s’être distingué dans l’une des quatre grandes aires du pays, il a gagné ce titre à Thionville. Anne-Lise Raignier, adjointe à l’enfance et au scolaire, lui a donc offert un livre sur la boxe afin d’accompagner le champion dans ses prochaines conquêtes.

Les champions de la journée

Les champions de la journée

Sorties : Classe de Mer – Bobo Doudou

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CLASSE DE MER

La classe de CE1/CE2 est partie le 31 mars à Taussat près d’Andernos pour 4 jours et 3 nuits. Les yeux étaient tout petits le lundi matin à 7h30. Il y avait un peu d’inquiétude mais vite oubliée une fois montée dans le bus. 2h15 de route et nous voila à Audenge au domaine de Certes. Le soleil était présent et nous avons donc fait une trés belle balade au coeur des marais salants. Là-bas nous avons pu observer des canards, des aigrettes, un grand cormoran perdu dans le port de plaisance, une poule d’eau et des vaches grises en pâturage dans les marais. 1h30 de marche plus tard, nos estomacs criaient famine et le pique-nique sur la plage d’Audenge était le bienvenu. Pas de sandwich tombé dans le sable « ouf », le pique-nique a été vite avalé pour pouvoir jouer dans le sable. Puis nous avons repris le bus pour rejoindre le centre où un goûter nous attendait. Une fois l’installation dans les chambres faite, nous avons visité Taussat avec notre animateur Thomas. Là, nous avons pu commencer à apprendre quelques notions sur l’ostréiculture. Le 1er soir, les enfants n’ont pas mis longtemps à fermer leurs yeux, tant mieux pour les adultes. Le 2ème jour : réveil difficile mais les enfants étaient en forme, petit déjeuner et top départ pour le port ostréicole d’Andernos. La vie de l’huitre et sa croissance n’ont plus de secret pour nous. Nous avons même eu droit à une dégustation. Puis retour au centre, un bon repas et direction…. »la vase ». Au départ tous propres et ignorants ce qu’ils allaient vivre les enfants étaient tout excités. Puis une fois dans la vase jusqu’aux genoux certains riaient aux éclats et d’autres essayaient de cacher leurs émotions. Les lexapro 10 mg anxiety seaux remplis de coques, palourdres, bigorneaux, poissons, crabes…..nous sommes remontés pour une douche bien méritée. Tout ce qui a été pêché a été placé dans un lexapro when do side effects go away aquarium installé dans notre bâtiment. Ainsi les enfants ont pu l’observer quotidiennement. Repas du soir, puis direction la plage pour voir le coucher de soleil et chanter quelques chants appris depuis le début de l’année. Le coucher du 2eme soir était un peu plus agité, mince pour les adultes. 3ème jour, toujours pas de pluie, direction le Cap-Ferret . On a chauffé les jambes puis début de l’ascension du phare. 242 marches plus tard, le vue était magnifique, sur le bassin d’un côté, l’océan de l’autre. Une fois redescendus, nous avons même dessiné le phare. Nous avons pique-niqué sur place puis direction l’embarcadère pour prendre le bateau. Une fois les gilets enfilés, départ pour une balade de 2h vers le port d’Arcachon et l’Ile aux Oiseaux. Les enfants étaient enchantés, nous avons pu voir les fameuses cabanes tchanquées sur pilotis et le capitaine nous a même expliqué comment naviguer. Une fois descendus, direction le village de l’Herbe, trés joli village de pêcheurs. Là, les enfants ont assisté au détrocage des naissains d’huîtres et à la mise en bassin à claire. Nous sommes rentrés au centre fatigués ce jour là. Un bon repas (le buffet de la mer avec tous les animateurs déguisés en pirates) puis une douche et au lit. Les enfants n’ont pas fait long feu pour s’endormir. Dernier jour, c’est le grand jour, il faut défaire les lits et faire les valises . C’est dommage mais toutes les bonnes choses ont une fin ! Une fois les valises bouclées, nous sommes allés remettre les animaux péchés le 2ème jour à l’eau. Puis Mathieu l’autre animateur nous a expliqué les caractéristiques de tous ces animaux. C’est le travail de classification des animaux de l’estuaire du Bassin d’Arcachon. Dernier repas pris sur le centre « moules frites » puis départ pour la dune. La chance nous a souri durant tout le séjour puisque là encore pas de pluie.Les enfant s’y sont donné à coeur joie, ils ont grimpé la dune, ils ont couru, sauté, joué pendant 2 heures. Puis il a fallu remonter et prendre le goûter avant de repartir. Et voila, 20h15, retour à Douzillac, les parents et http://lexapropharmacy-generic.net/ les enfants sont contents de se revoir et les adlultes fatigués. Bref, un super séjour encore cette année. Pleins de bons souvenirs. Merci à Angélique et Alexandre, les accompagnateurs qui ont « assuré ». Merci aussi à tous ceux qui ont participé au financement. Prochaine classe de mer en 2016

BOBO DOUDOU

Le vendredi 4 avril, les enfants de GS/CP et CE1/CE2 sont partis à RIBERAC pour assister au spectacle BOBO DOUDOU, un spectacle organisé par la MAIF et l’Education Nationale. pour la prévention des risques d’accidents domestiques. Nous avons d’abord observé 4 panneaux pour discuter avec les enfants des dangers qui nous entourent, dans le jardin, la cuisine, sallle à manger,…. Puis le spectacle BOBO DOUDOU a duré 1h, mettant en scène un doudou qui part explorer le monde de la maison et découvre qu’il y a pleins de choses dangereuses et de gestes à mettre en place pour éviter les accidents. Grâce aux documents distribués, les enfants pourront travailler sur ce thème en classe.

c’est bientôt Noël!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les enfants sont ravis, les évaluations sont finies, place maintenant à la fabrication d’objets de noël, ainsi qu’aux festivités!

Vendredi 13 décembre, les enfants de maternelle sont allés au cinéma de Saint Astier pour voir « L’apprenti Père-Noël et le flocon magique ». Les enfants de GS/CP et CE1/CE2 sont eux, allés voir « La reine des neiges » au cinéma de Mussidan l’après-midi.

c’était un petit avant-goût de la semaine qui a suivi!

Cette semaine, mardi matin, un conteur est venu à l’école maternelle.Mr Quenouille a émerveillé les enfants avec ses histoires et ses tours de magie.Puis jeudi c’était au tour des GS/CP et Ce1/CE2 d’avoir la même prestation.

Le jeudi toujours, nous avons eu l’immense plaisir de voir arriver dans nos classes le Père-Noël en personne, qui malgré un emploi du temps très chargé, a réussi comme chaque année à venir gâter les enfants et les maîtresses!

Les enfants ont eu chacun un cadeau ainsi que des chocolats, et les maîtresses ont bien eu le matériel qu’elles avaient commandé pour la classe! (et des chocolats aussi!!)

Vendredi a lieu le traditionnel repas de Noël préparé par Marie-Hélène et Jean-Pierre, chaque année c’est un vrai régal et nous les remercions pour tout ça!

Toute l’équipe remercie particulièrement les partenaires qui aident à faire de ce Noël un moment qui reste dans la mémoire des enfants.Ces partenaires se reconnaîtront!

L’équipe enseignante et les personnels rattachés à l’école vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année!

 

 

Les nouveaux rythmes scolaires

La nouvelle intercommunalité qui va se mettre en place au 1er janvier 2014 et à laquelle va adhérer Douzillac comptera à la rentrée prochaine :

  • 23 classes de maternelle
  • 50 classes de primaire dont 2 CLISS soit 1620 élèves dont 97 élèves du RPI Douzillac-Beauronne

(ces chiffres sont indicatifs et soumis à modification pour la rentrée 2014).

C’est au niveau intercommunal que vont devoir se réfléchir :

  1. Le projet éducatif territorial
  2. La mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Déjà une réflexion a été menée sur les objectifs pédagogiques du temps périscolaire dont le principal est de participer au développement de futurs citoyens acteurs de leur vie.

Les autres étant :

  • Favoriser la détente, la liberté et l’autonomie
  • Faire de l’enfant un acteur de sa vie dans une logique citoyenne et éco-citoyenne
  • Privilégier la découverte du territoire intercommunal
  • Découvrir les métiers d’aujourd’hui et de demain
  • Développer la sensibilité et la créativité des enfants et leurs connaissances culturelles
  • Favoriser une vie saine dans un corps sain
  • Ouvrir l’enfant sur le monde extérieur.

La réforme des rythmes scolaires prendra effet en septembre 2014. Elle devra respecter le cadre légal fixé par l’état à savoir :

  1. L’enseignant doit être dispensé sur 9 demi journée incluant le mercredi matin soit 24 h de classe par semaine.
  2. La journée d’enseignement sera au maximum de 5h30 et la ½ journée de 3h30
  3. La pause méridienne ne pourra pas être inférieure à 1h30.

 

Trois hypothèses se dessinent, le temps périscolaire pourra se faire :

  • de 13h30 à 14h15 après la pause méridienne
  • de 15h15 à 16h30 après les activités pédagogiques
  • de 15h00 à 16h30 les mardi et jeudi

Une rencontre a eu lieu, à la mairie de Douzillac, le 18 octobre avec tous les acteurs de la vie scolaire : enseignants, élus, représentants des parents d’élèves soit 18 personnes.

Autour des constats posés par la future nouvelle communauté, bon nombre de questions ont émergées. L’organisation du temps périscolaire, les lieux, les activités, les personnels encadrants, les réglementations …

Un temps de travail est prévu tout au long de l’année afin que cette mise place se fasse au mieux dans le respect des règles, du projet intercommunal et en lien avec nos moyens humain, matériel et financier et comment tout ceci pourra s’intégrer dans le fonctionnement de l’intercommunalité qui a pris la compétence Petite Enfance.

Un challenge important à venir autant pour les élus que les parents d’élèves et les enseignants dans l’objectif du bien être des enfants.

 

Projet intergénérationnel – Un jardin à cultiver

Les institutrices de l’école de Douzillac souhaitent mettre un projet multi-générationnel autour du jardinage. Elles recherchent donc soit des adultes pour jardiner avec les enfants sur un espace communal,

soit être accueillies avec les enfants chez le (ou les) will lipitor make me gain weight jardiniers lui même afin qu’il puisse partager un petit lopin de terre et des bons conseils pour les plantations. Si vous avez envie de partager vos connaissances et votre amour de la terre avec les plus jeunes, vous pouvez contactez Melle Natoli (directrice) au http://lipitoronline-generic.net/ 05 53 80 03 59 ou à flagyl dosage la mairie qui transmettra (05 53 80 87 35).

Aide aux devoirs

La rentrée est déjà loin et hélas malgré nos appels réitérés, personne (hormis une candidature) ne s’est manifesté pour participer à l’aide aux devoirs.

Ce service qui était offert depuis plus de 10 ans aux enfants, deux fois par semaine (les mardi et jeudi de 16h30 à 17h30) ne fonctionne plus, faute de bénévoles.

Pourtant les enseignants, les familles et les enfants n’y trouvaient que des avantages.

Nous renouvelons donc notre demande. Si parmi vous, certains veulent consacrer du temps aux enfants selon des modalités qui ne sont pas figées et qui peuvent s’adapter aux personnes, n’hésitez pas à contacter Fabienne Raynaud au 05 53 82 43 82 (le soir) ou la mairie au 05 53 80 87 35.

Pour que les mots ne soient plus des maux

24ème rentrée ! Ça commence à faire !

24 ans que j’enseigne dans des classes de BTA (brevet de technicien agricole) devenu Bac Pro Services au grès des différentes réformes 24 ans a partager mon goût de la littérature et de notre bonne langue française.

Hélas la plupart de mes élèves ne partagent pas mon plaisir à parler la langue de Molière.

La faute à l’orthographe et à la lecture, les deux étant souvent liées.

Souvent je me suis dit qu’étant en fin de cursus, je ne pouvais plus faire grand chose pour combler les lacunes. Cet été pourtant j’ai lu un ouvrage particulièrement intéressant : « La revanche des nuls en orthographe » d’Anne Marie Gaignard (aux éditions Le livre de poche pour 6,10€),

Voilà un livre que je conseille à tous. Parents, jeunes, enseignants, chacun peut y trouver des raisons d’espérer. Il est possible de progresser en orthographe et ce à tout âge.

L’auteure remet en question le système scolaire et l’apprentissage des règles d’orthographe surtout pour ceux qui n’ont pas su se fondre dans le système de l’Éducation Nationale.

Elle même a été diagnostiquée dyslexique alors qu’elle en fait dysorthographique et qu’elle avait mal assimilé la méthode d’apprentissage utilisée par les instituteurs. Elle a trainé sa mauvaise orthographe jusqu’à la première partie de sa vie professionnelle.

Mais à force de courage, de travail et d’abnégation elle a mis au point une méthode afin d’améliorer les apprentissages des règles de français.

  Donc des solutions existent. Moi même je vais étudier sa méthode et tenter de l’appliquer auprès de mes élèves afin qu’ils puissent progresser dans la maitrise de la langue française. Car même si les ordinateurs sont programmés d’un correcteur d’orthographe ce n’est pas la panacée et l’orthographe peut encore disqualifier le jeune si il ne la respecte pas, tant au niveau scolaire que professionnel.

Il est certainement impératif de revenir aux

fondamentaux de la lecture et de l’orthographe mais en y intégrant de nouvelles méthodes d’apprentissage . L’exemple d’Anne Marie Gaignard en est l’illustration.

Retrouvez son histoire dans la video suivante :

  Autres ouvrages du même auteure :

Hugo et les rois être et avoir

Hugo joue à cache cache avec les rois

Hugo au royaume des sujets dangereux

Grammaticus Volume 1 et 2

Coaching orthographique

C’est la rentrée! – Laura, Douzillacoise et nouvelle professeure de mathématiques

Assez parlé de ces jeunes en voyage à l’autre bout du monde, il est temps pour nous de revenir plus près de nos préoccupations du moment et de notre Périgord natal ou d’adoption. Et quoi de mieux pour cela que de parler d’une rentrée emblématique, la rentrée scolaire, en compagnie d’une toute nouvelle professeure issue des rangs de l’école du village ?  

Laura, une jeune femme qui a su aller au bout de son ambition!

Laura, une jeune femme qui a su aller au bout de son ambition!

Laura Joseph, 24 ans et fraîchement diplômée d’un Master de mathématiques, réalise cette semaine un vieux rêve : elle fera sa première rentrée en tant que professeure de mathématiques au collège de Véline, à côté de Ste-Foy-La-Grande. Et ce n’est pas mentir de dire qu’elle a toujours eu pour ambition de devenir professeure. Du moins ne serait-ce dès la 6ème où son faible pour la discipline de sciences pures se confirme sérieusement. « Un jour je serai professeure de maths ! » disait-elle déjà à une époque où les vocations de princesses, chanteurs et millionnaires sont encore légions dans la cour de récréation. Dès lors, elle ne lâchera plus jamais vraiment ce vieux rêve, malgré le parcours du combattant qu’elle a du réalisé. Première épreuve : une dose d’humilité et de persévérance. Après les douces années collège arrivent les dures années lycée. Fidèle à son vœu, Laura entre en section Scientifique en 1ère et en ressort avec une note de 10,5 à l’épreuve de maths du Baccalauréat. Une note certes moyenne, mais qui n’a pas empêché la jeune bachelière de continuer dans sa voie, et bien lui en à pris. Le premier conseil qu’elle prodigue aux jeunes en manque d’assurance est de ne pas se décourager, car le travail fini toujours par payer. La deuxième étape elle pourrait être assimilée à une course à l’aveugle dans ce qui est devenu depuis quelques années un éternel chantier de réformes. Elle nous raconte son entrée dans le monde universitaire : « Au départ, lorsque je suis arrivée en fac de mathématiques, le contrat était que je devais y faire une licence (3ans), puis passer deux ans en IUFM pour pouvoir ensuite enseigner. Sauf qu’en 2ème année, on nous annonce gaiement que les IUFM vont disparaître et qu’il ne faudra non pas une licence mais un Master (5 ans) de mathématiques pour devenir professeure. » Moment de panique et de doute alors pour Laura, qui s’interroge sur son envie de poursuivre une formation de plus en plus théorique là où son souhait était de rentrer dans la pratique. Finalement, le destin semble envoyer un signe de soutien à notre apprentie professeure lorsqu’elle découvre une possibilité de formation en alternance en Master 1. Cette possibilité, sur la base du volontariat, est alors rendue possible dans uniquement 2-3 académies en France. Le programme : chaque mercredi celebrex for tmj pain matin, les volontaires se rendent en binôme dans un établissement et sont sous la responsabilité d´ un tuteur. Après quatre mois d’observation de leur tuteur, entre septembre et décembre, les stagiaires ( elles sont rémunérées le minimum légal de tout stagiaire, 416€ alors) prennent sous leur responsabilité les classes du tuteur. Préparation de cours, lexapro generic corrigé de copies, le pari semble risqué alors, car à côté de cela, il fallait valider la formation de Master. Laura décide tout de même de tenter sa chance et quitte son travail au Intermarché de Neuvic. Elle débarque alors dans un lycée en ZEP. De Lormont, avec sous sa charge une classe de seconde, une Terminale STG et une Terminale ES. « C’est un choix que je ne regrette pas du tout, cela m’a apporté une bonne petite expérience et j’étais à ce moment là certaine de ne pas faire fausse route quant à la décision que j’avais prise en 6eme. Puis cela m’a réconcilié avec les ZEP, les élèves bien que bavards y sont super attachants ». À côté de cela, Laura a poursuivi son Master,orienté vers les mathematiques pures, qui laisse un certain goût d’inutilité pour la suite de son projet : « chaque semestre, nous avions des examens qui parlaient de choses que je ne comprenais pas, mais que, par magie ou je ne sais qu’elle divinité, mais que j’ai réussi à valider ». Heureusement, la formation comprenait également un cours de didactique, sur l’enseignement en soi, donné par des anciens professeurs de l’IUFM. Cette matière à passionné Laura, qui s’y retrouvait parfaitement (« cela faisait longtemps que je n’avais pas eu des 15-16 sur mes copies ! »). Elle a également pu faire un stage de 6 semaines lors de sa deuxième année de Master, ce qui lui fait dire que la réforme n’a pas eu que du mauvais puisque la pédagogie gardait une place dans la nouvelle formation. Autre avantage non négligeable de la masterisation, les futurs professeurs passaient alors à l’échelon 3 de la grille de salaire de fonctionnaire, faisant passer leur rémunération de 1580€ à 1700€ net. « Maintenant, je pense que les cours de mathématiques ultra-poussées n’ont absolument celebrex and tylenol together side effects aucun intérêt, sauf pour faire de la sélection là où il n’y en à pas besoin, puisqu’il y à plus de postes disponibles que de reçus ! » explique-t-elle. Elle garde cependant espoir pour la suite, puisque l’on propose désormais des stages pratiques dès la 3ème année de licence et que l’examen final, le CAPES, portera également sur la didactique et plus seulement sur les mathématiques. Maintenant, Laura n’attend qu’une chose : retrouver ses classes de 6eme et 5eme (« que des petits bouts de choux ! »), un âge où les enfants sont selon elle adorables et enthousiastes, toujours prêts à participer. Une flamme qui disparaît souvent arrivé en 4ème… finalement c’est davantage sa rencontre avec sa tutrice et l’équipe pédagogique qui la stressait, craignant de se retrouver avec des professeurs croulants et blasés. Mais les quelques retours qu’elle a eu sur sa nouvelle école sont tous très positifs, et Laura appréhende bien la rentrée. Il ne nous reste donc qu’à lui souhaiter bonne chance et tous nos vœux de réussite, en espérant peut-être la voir manier la règle et le compas à Neuvic… Petit Jeu Bonus : A défaut d’avoir une photo de classe avec Laura comme professeure, nous en avons retrouvé d’elle en tant qu’écolière à Douzillac et Beauronne. Saurez-vous l’identifier ainsi que ces petits camarades…?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La kermesse : bouquet final de l’année scolaire

Vendredi 28 juin 2013, 18h, la salle des fêtes de Beauronne est pleine à craquer. Nous sommes tous venus voir les enfants du RPI présenter leur spectacle. Nous avons donc croisé des choristes, des danseurs, des acteurs, des jardiniers, des pingouins…

Bref, en collaboration étroite avec leurs maîtresses, tous ces génies en herbe ont fait l’unanimité ! Encore un beau spectacle cette année ! La traditionnelle kermesse a suivi et chose non évidente cette année, le temps a été avec nous. Les ballons ont pu être lâchés : espérons que beaucoup de cartes nous reviennent. Les enfant ont pu participer aux stands (pêche aux canards, chamboule tout….) et déguster les gâteaux préparés par les mamans, les papas et les grand parents.

Nous remercions chaleureusement tous ces cuisiniers pour leur participation. Nous remercions également toutes les personnes qui ont participé de prés ou de loin à l’organisation et au rangement. Nous vous souhaitons de bonnes vacances et revenez en pleine forme à la rentrée.

Nous vous rappelons que l’APE est une association qui participe activement à l’animation de l’école et comme toutes les petites associations, elle manque de bras, alors un peu de votre temps ne serait pas de refus.

 

Le Bureau de l’APE

Ce diaporama nécessite JavaScript.