Tradition ancestrale aux multiples origines et fonctions, la plantation de l’arbre de mai en Dordogne est l’occasion de rendre honneur aux nouveaux élus et de clore le cycle électoral en rassemblant toute la population. Cette année, ce fut également l’occasion de profiter de ce moment convivial pour échanger avec les présents sur la notion de proximité et informer sur l’ensemble des services locaux disponibles. Retours en textes et en photos.

 

Un pin et un tilleul

A l’occasion de la plantation du mai collectif samedi 31 mai, les élus de Douzillac ont opté pour une double plantation : celle du traditionnel pin, orné des drapeaux offerts par les habitants, sur la place du Chadal, et celle d’un jeune tilleul en face de la mairie. Si le ciel se faisait menaçant dans un premier temps, les nuages ont laissé place à un grand soleil. Après quelques tangages du pin entre les apprentis tireurs de cordes, et gouttes de pluie tombées uniquement sur les élus, la plantation du tilleul fut plus reposante. L’occasion pour le maire d’inviter toute la population présente à une photo collective.

Merci à Léa Mazière pour les photos!

 

Un post-it et une idée

Suite aux plantations, les élus invitaient les présents à un pot de l’amitié et un buffet pour la soirée. En marge des hostilités s’est également déroulé un petit atelier participatif, ou une dizaine de curieux et volontaires se sont questionnés sur la notion de proximité. Animé par deux élus, Émilie Dussarrat pour la discussion et Paul Mariuzzo-Raynaud pour le soutien psychologique (boissons et petits fours) et physique face au vent, les habitants étaient invité à inscrire sur un post-it une idée correspondant à leur conception de la proximité.

Une fois récoltées, les post-it ont été réunis par thèmes de façon à dégager des pistes, et engager la discussion de façon plus Post-it et idéesapprofondie sur les problèmes rencontrés et les solutions concrètes à y apporter. De ce brainstorming (« tempête de neurones » en quelque sorte) ont donc émergé plusieurs réflexions :

1) La possibilité d’un marché de producteurs locaux / valorisation du seul commerce local

2) Des mécanismes d’entraide et des événements de trocs et partages

3) La création de jardins partagés

4) Une brochure et un temps d’accueil des nouveaux arrivants, avec un tour de table des associations locales

En développant contraintes et exigences nécessaires pour chacune de ces initiatives (voir photo), le petit groupe a pavé le chemin aux travaux des élus et des commissions ouvertes en charge de ces projets. Et a servi de première expérimentation pour les rencontres participatives à venir : réunions des hameaux à la fin de l’été, conseil des jeunes pour les animations de vacances, nomination des noms de rues…

Parallèlement à cette initiative, les élus ont tenu à informer sur plusieurs services et projets déjà existants, mais dont la connaissance est parfois inconnue ou trop limitée. Ainsi, des panneaux informaient sur le fonctionnement de la bibliothèque, sur les producteurs locaux et épiceries itinérantes, et sur le sentier des sources et son avenir culturel.

Vous pouvez retrouvez ces panneaux exposés dans le hall d’entrée de la mairie.

 

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.