Le petit Marché de Douzillac en ligne : tutoriel pour utiliser Cagette.net

Retrouvez ici un petit tutoriel vous montrant le fonctionnement de Cagette.net qui sert à la réalisation de commandes au marché de Douzillac, présent le mardi de 18h15 à 18h45 et le samedi de 11h30 à 12h30.

La commande peut autant se faire sur un ordinateur qu’un smartphone connecté à internet.

Le lien de connexion au Petit Marché de Douzillac : http://app.cagette.net/group/2045

Faune et Flore de Douzillac : La primevère officinale

Dans la série « fleurs printanières », après la violette odorante, je vous présente la primevère officinale. Vous trouverez dans cet article, des clés pour la différencier de ses cousines, quelques remèdes et recettes, des légendes et surtout des astuces pour la cultiver dans son propre jardin. Alors bonne lecture et à bientôt avec une nouvelle espèce à découvrir.

La petite Histoire de Tanneguy Arrou – Mars 2020

Chaque mois, retrouvez les petites questions de Tanneguy Arrou sur l’histoire de la commune, et les réponses qui vont avec ! Ce mois-ci, nous redécouvrons la bibliographie d’André Chavatte, et nous nous intéressons aux vieilles pierres.

La photo « Histoire de Douzillac » : André Chavatte
La réponse de Tanneguy Arrou

Depuis 2008 André Chavatte nous faisait bénéficier de son travail via ses publications. En voici la liste :

POISON ET REDEMPTION – édit Edilivre 2008 – Petit roman qui se situe entre Beauronne et Douzillac à partir de faits historiques réels au 19ème siècle.

CAPITAINE PHILIPPE LOUIS MAINE -édit Edilivre 2009 – Une très belle biographie du Capitaine Maine : Sa naissance à Mussidan,tout son parcours militaire et sa fin de vie à Douzillac .

ON NOUS ECRIT DE DOUZILLAC – édit Edilivre 2010 – Une retranscription de la majorité des écrits à caractères historiques que l’on a pu retrouver de Léon Chevalier Lareygne ,notre premier historien local .

RENDEZ-VOUS AVEC LA VEUVE A PERIGUEUX -édit BOD 2012 – Tiré des archives judiciaires conservées aux Archives Départementales de la Dordogne : Le récit de toutes les affaires qui se terminent sous la guillotine à Périgueux .

DOUZILLAC . PARCOURS DE POILUS – édit BOD 2014 –

DOUZILLAC.1939-45 . EVACUES ET REFUGIES . PRISONNIERS DE GUERRE ALLEMANDS -édit BOD 2014 – Liste exhaustive de nos poilus et des réfugiés que Douzillac a accueilli d’après les archives de la commune et les archives militaires conservées à Vincennes .

DE LOUIS IX A ST LOUIS EN L’ISLE -édit BOD 2014 – Petite étude sur St Louis en l’Isle écrite à l’occasion des Fêtes Médiévales de Saint-Louis (27 avril 2014 ) qui marquent les 800 ans de la naissance de Louis IX . Tirage confidentiel à 40 exemplaires .

CHRONIQUE DE SAINT-MEDARD DE MUSSIDAN- édit BOD 2014 – André Chavatte s’est beaucoup investi à St Médard et à Mussidan . La chronique de St -Médard ( 2 tomes ) a été écrite en collaboration avec Bernard Reubrecht .

DOUZILLAC. DU COTE DE MAURIAC -édit BOD 2015 – Evocation de quelques évènements qui se sont produits à Mauriac aux 18 et 19ème siècles tirés d’archives privées et des archives départementales.

LOUIS MAINE . ITINERAIRE D’UN HEROS – édit BOD 2015 -Complément d’étude concernant le Capitaine Maine

André Chavatte s’est beaucoup investi ailleurs que sur l’histoire locale notamment dans le domaine militaire . Il y a eu bien d’autres publications.

Quel dommage que sa santé ne lui ait pas permis de continuer ses recherches !

Merci André

La photo « Histoire de Douzillac » : Des pierres au pays des pierres
La question de Tanneguy Arrou

Ces 2 grosses pierres taillées se trouvent à côté de notre petite gare, juste derrière l’abri bus scolaire. Elles mesurent plus d’un mètre cube chacune. On en trouve une autre à Mauriac à proximité de la voie ferrée.

D’où viennent-elles ? Depuis quand sont- elles là ? A quoi servaient-elles ?

Loto Familial et Solidaire de Douzillac le 06 mars 2020 à la salle des gîtes.


Le Comité des Fêtes de Douzillac organise, comme l’an passé,  un loto familial et solidaire le vendredi 06 mars 2020 à la salle des gîtes de Douzillac à partir de 20h00.

De nombreux lots vous seront proposés : entrées à Wakari, 1 tablette tactile, 2 entrées + dégustation au caviar de Neuvic, 1 bon pour une vidange + filtre au garage Olivier de Neuvic, des bons d’achat, 1 corbeille gourmande, des bouteilles de vin, 1 séance coiffeur, de nombreux lots enfants, etc…

1 € le carton et 5 € les 7 cartons.

1 carton sera offert à chaque enfant et il y aura un jambon à gagner à la pesée.

Une buvette sur place vous proposera boissons, gâteaux, crêpes, etc…

Venez nombreux partager un moment convivial au cœur de notre village.



La petite Histoire de Tanneguy Arrou – Février 2020

Chaque mois, retrouvez les petites questions de Tanneguy Arrou sur l’histoire de la commune, et les réponses qui vont avec ! Ce mois-ci, nous mesurons les moissons comme à l’époque, et nous rendons hommage à André Chavatte, disparu il y a un an.

La photo « Histoire de Douzillac » : Quesaco?
La réponse de Tanneguy Arrou

Table de conversion des anciennes mesures de capacité à Douzillac

 

Le récipient dont nous avons vu la représentation le mois dernier est un double-décalitre.

C’est en 1795 que la 1ère République instaure le système métrique. Dans la réalité les anciennes mesures – le picotin (3,2 litres) et le boisseau (26 litres) seront encore longtemps utilisées. Le système métrique se généralise vers 1825. Notre double-décalitre servait à mesurer du grain.

Les moissons d’antan se faisaient avec une moissonneuse-lieuse (tirée par des chevaux ou des vaches) qui permettaient de regrouper les céréales en gerbes ou gerbiers. C’est dans la cour de ferme que se faisait le battage : avec des fléaux à l’origine puis au 20ème siècle avec des batteuses à vapeur puis à essence. On avait pas de rendement à 73 quintaux l’hectare comme aujourd’hui et on ne cultivait pas non plus les mêmes surfaces de céréales. C’est donc là qu’intervient le double-décalitre.

Il est manipulable à bras d’homme et permet de faire les partages entre les différents parents ou avec les métayers.

Au 20ème siècle on aura également des double-décalitres en métal. Leur usage disparait avec l’amélioration des techniques, des rendements et la fin du métayage.

La photo « Histoire de Douzillac » : André Chavatte
La question de Tanneguy Arrou

Il y a un an (le 23 janvier 2019) André Chavatte nous quittait. Depuis plus de 3 ans il vivait grâce à une bouteille d’oxygène et son état s’est finalement dégradé.

Originaire du Pas de Calais il était propriétaire à Douzillac dès les années 1980 mais c’est en 2003 qu’il s’y installe définitivement pour y prendre sa retraite. Il avait déjà un large parcours de généalogiste et d’historien .

C’est le plus naturellement du monde qu’il a rejoint l’équipe de bénévoles chargée d’effectuer les relevés de l’état civil de Douzillac (de 1656 à 1904). Ce fut également la rencontre avec Sylvie Vidal (des Archives Départementales) qui travaille toujours sur l’histoire de notre commune. Il a adhéré à plusieurs groupes périgourdins d’histoires et généalogies. Il avait bien sûr la carte des archives départementales de la Dordogne. Son intérêt pour internet lui a permis de se connecter sur les meilleurs sites des Archives Nationales et des Archives Militaires. Il a bien entendu consulté les archives de la Mairie de Douzillac. Il a également participé à l’inventaire des archives et la bibliothèque du Musée André Voulgre à Mussidan. Les meilleures archives et bibliothèques privées que l’on puisse trouver à Douzillac lui étaient accessibles.

Dans les années 2010, l’Histoire locale occupait 90% de son agenda. Son ouvrage sur le Capitaine Maine lui a ouvert les portes des associations militaires périgourdines et de la Légion Etrangère. Hormis les autorités officielles et militaires, il est sans doute le seul civil à avoir déposé une gerbe sur le Monument à la mémoire du Capitaine Maine lors des commémorations de Camerone par la Légion Etrangere.

André Chavatte a laissé de nombreux écrits dont la majorité ont fait l’objet d’une publication. Dix ouvrages sur le Périgord et la région de Douzillac ont été édités. Qui saura en dresser la liste ?

La petite Histoire de Tanneguy Arrou – Janvier 2020

Chaque mois, retrouvez les petites questions de Tanneguy Arrou sur l’histoire de la commune, et les réponses qui vont avec ! Ce mois-ci, nous fêtons la nouvelle année avec un retour au 1er millénaire, et nous nous demandons à quoi pouvez bien servir un tel cylindre il y a un près d’un demi-siècle de ça.

La photo « Histoire de Douzillac » : Espace 2000 et an 1000
La réponse de Tanneguy Arrou

La question était facile. L’espace 2000 se situe rue du 8 mai 1945. Il a été placé sous la protection de notre petite grotte de Lourdes. De bon augure pour le millénaire qui avance à grands pas.

L’Histoire n’est pas une science exacte et la date de 1122 qui figure sur le blason de la commune a pu être améliorée. On sait à présent qu’en 1104 l’église de Douzillac (l’église d’origine) existait.

Les débordements de l’Isle en 2019. La même photo aurait pu être prise en décembre 1000!

Nous sommes là un peu plus de 100 ans après l’an 1000.

En 1000, Mussidan, l’abbaye de Sourzac, Neuvic (alors appelé et situé à Puy de Pont), l’abbaye de Saint-Astier existaient déjà. Depuis la chute de l’Empire romain on a eu les invasions visigoths puis les rois francs : mérovingiens, carolingiens et en 987 les capétiens. Mais le Périgord n’est pas encore rattaché à la couronne de France. Le 9ème siècle a été marqué par les invasions des Normands qui ont remonté l’Isle à bord de leurs drakkars en 841, 849, 853 et 865. En 849 ils ont pillé et incendié Mussidan, Sourzac et St- Astier. Au 10ème siècle, on a eu des bandes de pillards que l’on prend parfois pour des Normands.

En l’an 1000 le château de Mauriac n’existe pas encore. On a des mottes castrales à Grignols, à Frateaux (Neuvic). Puy de Pont (Neuvic) est sans doute habité sans discontinuité depuis l’âge du bronze. À Douzillac, on a un lieu dit – Peyfarat – dans les bois au nord-ouest du Grand Taunis (même étymologie que le château de Puyferrat à Saint-Astier : colline fortifiée). On a sans doute eu là un premier château en bois entouré de palissades.

Les habitants de Douzillac (quelques dizaines de personnes) vivent dans de très modestes masures (terre, bois, torchis) avec des caches possibles à proximité dans les cluseaux : aux Rieux, au Grand Taunis (un pré a conservé le nom de la vigne du cluseau), au Clausou (au cluseau), au Bourg (au dessus des écoles ou dans les cluseaux qui sont devenus les caves de maisons actuelles).

Rendez-vous est donné aux Douzillacois pour l’Espace 3000… dans quelques années !

La photo « Histoire de Douzillac » : Quesaco ?
La question de Tanneguy Arrou

Mais à quoi peut bien servir ce récipient cylindrique ? Il date du début du 19ème siècle. On s’en est servi à Douzillac jusque dans les années 1960.

On l’a confectionné avec beaucoup de minutie. Le fond est en châtaignier soutenu par 2 lanières de cuir. La partie verticale est faite d’un seul morceau de peuplier renforcé par 5 petites bandes métalliques. Il y a 2 anses en métal pour la porter.

Dimensions diamètre intérieur : 30 cm, hauteur intérieure : 30 cm

Quelle était son utilité ?

Un indice : Le système métrique a été créé en 1795

Faune et Flore de Douzillac : Le plantain

Quand on dit plantain, les plus gourmands penseront à la fameuse banane. Cependant, l’article qui va suivre vous fera découvrir une herbe que l’on trouve partout dans nos jardins, chemins et prés. On la piétine, on la désherbe et pourtant, la cueillir et la cultiver vous rendrez bien des services. Les clés d’identification, des recettes, remèdes pour nous et nos animaux et bien plus encore, en cliquant sur le lien ci-dessous qui vous emmènera vers mon site dédié aux plantes utiles à l’homme : Du Sentier Au Potager.

espace 2000

La petite Histoire de Tanneguy Arrou – Décembre 2019

Chaque mois, retrouvez les petites questions de Tanneguy Arrou sur l’histoire de la commune, et les réponses qui vont avec ! Ce mois-ci, nous découvrons les faits d’armes de Rémy Dumoncel, et nous baladons dans le temps avec le parc de l’Espace 2000.

La photo « Histoire de Douzillac » : Rémy Dumoncel
La réponse de Tanneguy Arrou

Rémy Dumoncel est né en 1888. Il a un brillant parcours : études de Droit, directeur littéraire des éditions Taillandier. Il termine la guerre de 14-18 avec la Croix de guerre et la Légion d’honneur. Son mariage avec Germaine Taillandier le propulse à la tête de la maison d’édition. En 1935 il devient  Maire d’Avon en Seine et Marne.

Rémy Dumoncel

Dès 1940 il opte pour le parti de la Résistance à l’occupant allemand et au régime de Vichy. Il mettra son métier d’éditeur et l’infrastructure de sa Mairie au service de ses activités de résistance : éditions des auteurs juifs, faux papiers, faux tickets de rationnement, caches, aide pour partir vers la zone libre. Son groupe de résistance appelé « Vélite Thermopyles » était relié aux FFL et à de Gaulle. De nombreux réfugiés de son groupe ont transité par le château de Mauriac où ils pouvaient trouver quelques heures voire quelques jours de repos.

De retour de Paris il est arrêté par la Gestapo sur le quai de la gare d’Avon le 4 mai 1944. Il est rapidement interné au camp de concentration de Neuengamme (près de Hambourg) où il meurt d’épuisement le 15 mars 1945. Son nom figure sur le Monument aux morts de Douzillac.

Le 17 janvier 1985, Rémy Dumoncel a été honoré du titre de « juste parmi les nations ». Son nom figure sur le mur de Yad-Vashem à Jérusalem.

La photo « Histoire de Douzillac » : L’Espace 2000
La question de Tanneguy Arrou

espace 2000

Dans un mois on pourra dire que ce siècle avait 20 ans. Rappelons nous l’an 2000 ; toute la presse se faisait écho d’un possible bug informatique… Finalement on a eu la tempête du siècle. Pour les plus jeunes c’est de l’Histoire, pour les autres c’est de la Mémoire. Comme beaucoup de villes et villages français, Douzillac s’est doté de son Espace 2000, inauguré le 13 mai.

Mais où est-il donc dans la commune ?

Il n’y a pas eu d’Espace 1000 à Douzillac. La question nous taraude tous : Que se passait-il à Douzillac en l’an 1000 ?