association citoyen

Samedi 23 septembre à 10h30, un collectif citoyen organise à Douzillac une rencontre avec les habitants de la vallée de l’Isle désireux de lancer des projets collectifs sur des thématiques du moment : l’obsolescence programmée, le travail indépendant, l’apprentissage à l’ère numérique…

Recyclerie, espace de coworking, makerspace, jardin partagé… Voilà des termes un peu barbare qui poussent de plus en plus dans les pages des journaux locaux et magazines à ondes positives. De nouveaux lieux de convivialité et d’action qui poussent également en Dordogne, mais pas encore vraiment dans la vallée de l’Isle… jusqu’à aujourd’hui !

Déjà partants pour créer un espace de coworking – un espace de travail partagé entre entrepreneurs – les trois compères Fabien, Mathieu et Paul voient tout l’intérêt d’y rattacher des projets citoyens auxquels ils pourraient prendre part, mais aussi d’ouvrir cette fenêtre de création à d’autres habitants du territoire, afin de faciliter les synergies. Une envie commune de Faire dans un esprit de partage et de convivialité, qui s’appuie sur les bonnes recettes éprouvées un peu partout sur le territoire aquitain.

Des initiatives proches… mais pas assez !

Parmi ces initiatives qui mêlent envie de faire, partage et convivialité, bon nombre commencent à apparaître sur notre territoire, sans qu’elles soient à une distance pratique pour que nous y puissions y prendre part. Temporaire ou permanent, ces projets s’articulent autour de thématiques pas si neuves – environnement, conditions de travail, bricolage – mais revisités à travers de nouvelles formules. Ainsi en est-il du Repair Café à Condat-sur-Trincou (village de 460 habitants à côté de Brantôme), comme de l’atelier de réparation de vélo de Vélorution à Trélissac pour le côté bricoleur. Les adeptes du travail à distance peuvent eux se rapprocher de La Boite à Bosse de la Tour-Blanche ou de l’Escale Numérique de Périgueux, quant les plus bidouilleurs fréquenteront le Fablab de Mars’hack.

Autant de lieux inspirants qui restent cependant minimum à une demi-heure de route, un temps rédhibitoire dans une journée pour sélectionner ses lieux de loisirs et de sortie. Ajoutons à cela que chacun dispose de ses goûts et aspirations, et voilà la population locale éparpillée un peu partout, sans disposer de lieu commun pour s’expérimenter en dehors de la cabane au fond du jardin.

L’exemple citoyen Céla à Bergerac

CélaReste la possibilité de réunir ces diverses fonctions au sein d’un même projet, et par suite logique, au sein d’un même lieu. C’est ce qu’offre aujourd’hui l’association CéLA à Bergerac, qui a su mêler une diversité de projets citoyens au sein d’une même enseigne. Avec au départ des groupes de travaux sur café associatif, une monnaie locale ou encore les jardins partagés, l’association peut se targuer aujourd’hui de disposer d’un grand local route de Périgueux, avec une centaine d’adhérents et un salarié. Un engouement qui démontre l’intérêt de décloisonner ce qui pourrait relever de la vie professionnelle et de l’engagement citoyen et associatif en milieu rural.

Eux avaient pris comme point de départ l’énergie d’un événement citoyen, Alternatiba, pour concrétiser des aspirations de nombreux habitants. Mais à défaut d’avoir un tel événement sur le territoire neuvico-mussidanais, une réunion d’échange suivi d’un repas où chacun amène ce qu’il souhaite partager est proposée à la salle des fêtes de Douzillac, samedi 23 septembre à 10h30.*

Suivez les actualités de l’événement via sa page Facebook, retrouvez le flyer ici ou pour plus d’informations, contactez Paul Mariuzzo-Raynaud au 06.38.75.33.66.

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).